• ramepourtaplanete

Lettre à la Fédération Française de Surf

Dans une lettre adressée au Président de la Fédération Française de Surf, Jean-Luc Arassus, des associations environnementales unissent leurs voix pour lui demander de prendre position contre les projets de surf parks prévus sur le territoire français comme à Sevran dans le 93, Castets dans les Landes, Saint-Père en Retz près de Nantes...



Jean-Luc Arassus, le Président de la Fédération Française de Surf


"En fait, la F.F.S est restée figée dans le siècle dernier. Elle promeut un modèle de développement devenu obsolète, qui fait passer le sport et les médailles avant l’écologie."

Nous avons pris contact avec la Fédération Française de Surf en août et octobre 2019 afin d’obtenir des éclairages sur votre politique. A chaque fois nous avons rencontré votre secrétaire général, Mr Charles Bride. Il nous a expliqué la vision politique de la Fédération qui n’intègre en aucune manière une dimension environnementale et les enjeux majeurs pour l’avenir de l’humanité et de la biodiversité.


Vu l’urgence climatique, ce n’est plus concevable aujourd’hui. Nous découvrons une fédération déconnectée de la réalité, un fossé transgénérationnel. Mais aussi un total décalage avec la position politique de Paris 2024 et de son Président Tony Estanguet qui veulent montrer l’exemple en s’alignant sur les objectifs de l’Accord de Paris et contribuer à accélérer la transition écologique dans le sport, les territoires et les grands évènements.


Lire la suite...


Collectifs et associations signataires: Synapse Crew Europe, Amis de la Terre 40, nousTous, Collectif des Surfers Landais, Collectif des Surfers du Born, Collectif Landes Urgence Climat et Environnement, Born Interactif, Sepanso Aquitaine

24 vues